Humour & Vigne & Magie … et patrimoine par Céline Mathieu

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Le cadre de l’association, ainsi que le thème de l’année, se prêtent particulièrement bien à l’évocation d’un personnage, emblématique de la Saintonge : Gargantua, le Fay, le grand et énorme géant de Rabelais.

 

Je vous invite à lire l’avis que Rabelais adresse à ses lecteurs, qu’il souhaite instruire par le rire :

 

« AMIS lecteurs, qui ce liure li?ez,

De?pouillez vous de toute affection,

Et le li?ant, ne vous ?candali?ez :

Il ne contien mal ne infection.

Vray e?t qu’icy peu de perfection

Vous apprendrez, ?i non en cas de rire :

Aultre argument ne peut mon cueur elire,

Voyant le dueil, qui vous mine & con?omme.

Mieulx e?t de ris que de larmes e?cripre,

Pour ce que rire e?t le propre de l’homme. »

 

 

Cette œuvre, publiée en 1534, est l’une des plus fameuses et controversées de la Renaissance. Rabelais s’inspira pour dépeindre son personnage, de traditions populaires.

 

Ainsi, on dit que son berceau est à Sainte-Ramée, non loin de la route Mirambeau-Royan. Sa femme se serait chargée de terre à Saint-Ciers-du-taillon, et les liens de son tablier se rompant à Saint-Fort-sur-Gironde, les pierres tombèrent formant le terrier de Beaumont.

L’abbé Rainguet, que nous mentionnions comme pionnier de l’archéologie Saintongeaise, écrivait dans ses  Etudes historiques, littéraires et scientifiques sur l’arrondissement de Jonzac à ce propos: « La traditions populaire rapporte, il est vrai, le terrier de Beaumont à la femme de Gargantua, qui aurait voulu construire un pont sur la Gironde, et dont les cordons du tablier se seraient rompus en cet endroit »

On attribue à Gargantua des ouvrages singuliers et à sa mesure qui, par ailleurs, font allusion aux dolmens, menhirs et mégalithes éparpillés, notamment en Aunis et Saintonge. Nous pouvons nommer:

« La galoche de Gargantua » : Menhir situé entre Saint-Pierre d’Oléron et Dolus, qui s’élève à 1,50 m du sol, et « la cuiller de Gargantua » semblable à la pierre citée précédemment, à quelques lieux de distance

 

De même, Pantagruel, fils de Gargantua, correspondrait, suivant la légende, à l’un des 10 fils de Mélusine (autre figure emblématique légendaire) et de Raymondin : Geoffroy, dont, dit-on, une défense de sanglier lui saillait la bouche. 

 

 

Céline Mathieu pour www.Jonzac.info    

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »